le blog de Leslie Plée

une beau blog bd

23 mars 2010

timi1




timi2





timi3




timi4





timi5





camagace

Posté par leslieplee à 10:29 - Commentaires [55] - Permalien [#]

Commentaires

    Deux notes deux jours de suite ? Mais qu'est ce qui t'arrive ?! :p

    Toujours aussi chouette en tout cas, et oui, tout pareil, CA M'AGACE !!!! GNA !

    Pauvre Michel...

    Posté par Romain Ronzeau, 23 mars 2010 à 10:42
  • Je confirme, j'ai été assez c...euh, bête, pour essayer le théâtre alors que je suis hyper timide, "histoire de me soigner".
    Résultat je mourais de peur avant chaque cours, je transpirais comme une malade sur place et je suppliais tous les dieux que la prof me désigne pas pour un exercice.
    Ben euh... j'ai arrêté après 3 cours, et wow, quel soulagement !! C'est juste TROP débile comme idée

    Posté par Paulineke, 23 mars 2010 à 10:48
  • faut voir...

    méfions nous: l'analogie n'est pas un argument bien fiable .
    Il me semble qu'une difference essentielle entre les exemples que tu cites, c'est que ce sont (nombre) d'(ex)timides eux-meme qui disent que le théatre leur a fait du bien.
    Cela dit, il y a timidité et timidité: j'en connais qui sont terrorisé par un public, mais pas par une relation interpersonnelle, et d'autres pour qui c'est l'inverse. J'imagine que le théatre ne peut guère aider que pour l'exposion à un public.

    Posté par FabriceN, 23 mars 2010 à 10:53
  • Et pourtant ce sont d'excellent conseil. Le vertige par exemple, c'est un mal dont souffre tout le monde, dès le départ. Ceux qui le perdent sont ceux qui ont l'habitude des hauteurs (leur corps c'est littéralement habitué a cet état).

    Les phobies et les peurs se règlent dans l'immense majorité des cas en y faisant face. Bref c'est en surmontant sa peur qu'on la transcende

    Posté par Gillou, 23 mars 2010 à 11:00
  • moi j'ai peur des filles on me dit d'etre gay, ça compte ?

    Posté par Sylvain Euriot, 23 mars 2010 à 11:17
  • moi j'étais tellement timide que jme suis mis à boire comme un trou. et ça marche. pour faire du parachute aussi d'ailleurs.

    Posté par nicolas, 23 mars 2010 à 11:49
  • Effectivement, la Psychothérapie cognitivo-comportementale fait débat !

    Posté par Allan, 23 mars 2010 à 11:57
  • Personnellement, j'ai décidé presque du jour au lendemain de "faire comme si" j'étais pas timide. Il m'a fallu du temps pour m'adapter, capter les réflexes à avoir, les mots à dire. Et puis petit à petit, je me suis rendu compte qu'en faisant comme les autres, ça se passait très bien.

    Depuis, je parle à quiconque, et même devant des assemblées, sans gêne.

    Du coup, je reste persuadé qu'à force d'avoir joué l'extraverti, je le suis devenu !

    Posté par Yan, 23 mars 2010 à 12:21
  • Ben si, moi j'avais le vertige, j'ai fait de l'escalade, c'était super dur, j'étais en larmes souvent en haut d'une voie mais fière de m'être dépassée et maintenant ça va beaucoup mieux.
    Par contre, c'est sûr, pas de bras, pas de volley. (comme disait la venus de Milo)

    Posté par ananas, 23 mars 2010 à 12:23
  • J'aime quand tu es énervée...

    Posté par Mady, 23 mars 2010 à 12:24
  • Ca marche...

    Mais que si ca vient de toi, et si ton prof est assez intelligent pour ne pas te forcer trop au départ et te fasse sentir qu'il est là pour te guider pas pour te pousser.
    Ca marche aussi avec le vertige: il ne faut pas commencer par le saut en parachute c'est sûr, mais barreau d'échelle par prise d'escalade, si tu t'arrête quand tu ne le sens vraiment pas, la fois d'après tu sais que tu peux faire cette hauteur, et tu pourras alors monter un peu plus haut.
    Pour ma part, je me traîne une phobie du feu depuis gamine: petit à petit, je me suis forcée à allumer des allumettes, puis des briquets à pierre, puis des feux de camps... Aujourd'hui quand je me brûle, je me soigne et c'est tout.
    Alors oui, ca marche, mais il faut être à la fois indulgent(e) pour ne pas se bloquer, et assez sévère pour se forcer un peu à avancer

    Posté par Tite Nelfe, 23 mars 2010 à 12:44
  • Euh... Ben non.
    Admettons qu'il existe différents degrés de timidité, ça comme tout autre phobie gagne à se confronter au danger...
    Un timide peut physiquement se mettre à faire du théâtre, il peut parler, il peut lire un texte et tenir debout. De plus, faire du théâtre c'est pas exactement comme se mettre à parler à tout un tas d'inconnus, on se cache facilement derrière un texte et un personnage.
    Bon enfin c'est l'histoire de celui qui n'a aucune envie d'aller mieux, effectivement là, ça devient totalement incohérent de faire du théâtre quand on est timide.

    Posté par Henriette, 23 mars 2010 à 13:01
  • Pour une fois j'ai un truc à dire

    Je ne suis pas tout à fait d'accord avec toi mais c'est un peu mon expérience personnelle à moi que j'ai. Une copine et moi avions décidé de faire du théâtre pour vaincre notre timidité. Et bien cela a très bien marché !
    Il faut dire que ce n'était pas un cours de théâtre où l'on est plus consommateur (cf com'Paulineke) mais une activité autogérée. Nous avons ensemble (avec d'autres qui eux n'étaient ni timides ni néophytes) choisi la pièce, la mise en scène, les affiches...
    Cette expérience a vraiment été un tournant. Nous avons appris petit à petit à vaincre notre peur, à prendre sur nous, à vivre avec le trac et à se lancer pour ne plus le ressentir.

    Quant aux exemples par analogie censés renforcés ton argument: "T'as pas de bras, fais du volley !" j'me gausse !
    Non vraiment, sans vouloir tomber dans la psychanalyse à deux balles y'a quand même des trucs à faire pour lutter contre ses peurs.

    Pour une fois que je commente je vais me faire un plaisir de te dire que je trouve ton blog formidable. Tu me fais souvent sourire, voire rire. Et ma fiancée (allemande) comprend tout sans que je doive l'expliquer !! Continue !

    Posté par Epikoa, 23 mars 2010 à 13:07
  • J'ai fait du théâtre parce que j'aime ça mais ça n'a jamais soigné ma timidité (je ne pense pas qu'être timide soit une véritable maladie, on a quand même le droit d’être différent, non ? ^^ ) . Cette activité a permis de me cacher derrière des personnages. L’idée de se cacher peut selon la personne être une super motivation pour faire du théâtre.
    :*

    Posté par Pim plop wiiiiiz, 23 mars 2010 à 13:15
  • Uhuh ! Tellement vrais !

    Posté par Jul, 23 mars 2010 à 13:20
  • j'ai horreur du rhum et pourtant je me force à en boire, c'est ma façon de combattre le déterminisme.

    Posté par martin, 23 mars 2010 à 14:06
  • j'ai lu les commentaires et les gens confondent la phobie sociale, la peur et la timidité, je connais bien les trois et ça n'a rien à voir.
    La timidité fait partie de moi, elle n'empêche pas de dire bonjour à un inconnu, d'avoir des amis , de rire, de vivre, elle chatouille le ventre et les joues avant de rougir, elle m'aide dans le sens où je prends mon temps pour connaître les gens et apprendre à les approcher avant de leur faire confiance.
    La phobie sociale me fait rester terrifiée enfermée à la maison et m'empêche d'avoir une vie sociale, elle provoque des sensations différentes dans le corps le rend livide, elle me fait bafouiller, dire des phrases que je ne souhaitais pas prononcer au départ, me fait tout tomber des mains, me fait pleurer … elle ne me fait absolument pas rougir, ( on ne peut plus acheter du pain ou avoir des amis ), elle est venue après de très mauvaises expériences et l'angoisse d'aller au collège et au lycée.
    La peur peut se surmonter en faisant face à elle mais la phobie ne se surmonte pas, elle se subit. Ceux sont deux choses différentes.

    En tout cas je suis d’accord avec votre dessin.

    Posté par Pim plop wiiiiiz, 23 mars 2010 à 14:33
  • Le théâtre ne m'a pas guérie de la timidité, ça m'a mm traumatisée.
    Par contre, la décharge d'adrénaline provoquée par le saut en parachute m'a guérie de ma timidité pdt 15 jours.
    Comme quoi... )))

    Posté par christelle, 23 mars 2010 à 15:09
  • RéPONSES

    Débat, ça marche, ça marche pas ? En fait tout dépend effectivement de la nature de la timidité comme le dit FabriceN, du degré comme le dit Pim plop wiiiiiz, je parlais en effet plus de la phobie en réalité, la vraie peur panique qui donne l'impression de crever, ça peut dépendre du prof aussi si celui ci est assez fin. Dans une interview, Florence Foresti raconte qu'elle faisait des crises de panique, quand elle s'est inscrite à un cours de café théâtre, la 1ere fois qu'elle est monté sur scène, elle a paniqué, ne pouvait plus respirer, grosse crise, et puis le prof lui a dit que c'était pas grave et qu'elle devait continuer, elle a affronté le truc et depuis elle dit qu'il n'y a que sur une scène qu'elle se sent entièrement bien et elle-même (en même temps elle fait genre 10 ans d'analyse)

    s'il faut vraiment le préciser l'analogie du volley était une blague, un truc pour faire rire en fait donc ne nous en méfions pas!

    Posté par Leslie, 23 mars 2010 à 15:11
  • L'immersion en situation anxiogène, c'est la clef de voûte d'un des développements de la psychologie qui donne à l'heure actuelle ses meilleurs résultats dans le traitement des phobies, c'est à dire la méthode cognitivo-comportementale là où l'analyse met des décennies à ne pas traiter un problème (mais ouuuh, je médis). Donc, reste à savoir si on a envie de faire cet effort, mais si oui, il n'y a pas tellement d'autre option que la confrontation encadrée à ce qui fait peur. Reste qu'il faut être bien encadré pour avoir envie de continuer.

    Posté par Syl, 23 mars 2010 à 15:41
  • Je suis tout à fait d'accord avec toi surtout pour ce qui est du vertige^^

    Posté par Piafette, 23 mars 2010 à 15:52
  • brrrrrrrrrrrr!

    Du théâtre pour vaincre sa timidité?
    peut-être, mais moi je suis tellement timide que rien que d'y penser, j'en rougit jusqu'au oreilles et j'ai des palpitations!
    donc non pas pour moi en tous cas, je me ménage un peu!
    Restons timide et pis tant pis!
    c'est cool que tes petits post réguliers comme ça dis donc!
    on va s'y habituer!

    Posté par camilleL, 23 mars 2010 à 16:25
  • Haha pas mal le "fais du volley ducon" ! Je rigole bêtement devant mon pc, heureusement qu'il n'y a pas de témoins... J'avoue que le coup du théâtre ça me semble assez stupide, mais ça peut parfois marcher pour certaines choses (c'est du vécu...)
    Bref, excellente note, bravo !

    Posté par Mottate, 23 mars 2010 à 17:09
  • Moi j'étais super timide et ça m'a beaucoup aidée de bosser comme caissière chez MacDo

    C'est un variante du théâtre. Mais c'est plus efficace parce que toucher un salaire à la fin du mois, ça motive davantage pour ne plus être timide que risquer de se ridiculiser devant un public de quelques dizaines voire centaines de personnes.

    Posté par Candice, 23 mars 2010 à 17:12
  • Je ne peux qu'approuver cette note, c'est typiquement le genre de réflexion que je pouvais me faire.
    Je suis timide, j'ai fais du théâtre, ça m'a juste traumatisée, c'est ta peur puissance 1000 que tu mets en jeu.
    J'ai le vertige et c'est pas en grimpant sur des trucs hyper hauts que ça m'a calmé, au contraire.
    Donc bon...

    Posté par Nioup, 23 mars 2010 à 19:32
  • Je suis d'accord avec ça. Faites gaffe, les gens avec les idées reçues. Petite, j'avais peur du noir. On m'a enfermée dans un placard sous un escalier en pensant que ça allait me guérir... Ben, ça m'a totalement traumatisée et maintenant, je suis kénophobe... Les gens ne devrai pas jouer au psychologue...

    Posté par Eriol, 23 mars 2010 à 21:10
  • Merci ! Merci !
    Tu connais un peu mon problème relationnel... ahem... Et figure toi que j'ai eu la bonne idée de faire une seconde option Théâtre : hor-ri-bheul ! A 15 ans être entourée de nanas qui veulent toutes être comédienne, qui se mettent à chanter, faire la roue, se foutent à poil sans problème à n'importe quel moment alors que lorsqu'un prof nous interroge devant la classe on a qu'une envie s'est de pleurer c'était dramatique. Le mot que je detestais le + à l'époque : "impro".

    Posté par Vanessa, 23 mars 2010 à 21:48
  • Vanessa < noooon Les gens comme nous ne doivent pas faire de théatre! c'est pas possible ou alors dans le cadre d'une thérapie de groupe et sous traitement!

    Eriol < c'est affreux le truc du placard, ça fait limite maltraitance même si l'intention était de te guérir...

    Candice < Moi aussi de travailler en librairie, ça m'a aidé à être plus à l'aise avec des inconnus.

    Posté par leslie, 24 mars 2010 à 09:36
  • Franchement, c'est quoi ces analogies ultra nazes?
    Ok, on est sur un blog à tendance comique...Mais là quand meme euh...

    C'est sur que, les gens devenus moins timides par le théâtre, ça arrive tellement que ça doit être forcément un complot, ou une hallucination collective...

    Après, faut aussi savoir se bouger pour vaincre sa timidité, plutot que de se complaire dans cette situation...Mais bon, c'est tellement plus facile.

    PS : Et puis, non, ce n'est pas "Totalement incohérent"

    Posté par Clint, 24 mars 2010 à 10:55
  • (bon pardon mais j'ai pas tout lu les commentaires ^^)
    Juste pour dire pas d'accord que non c'est pas idiot au fond, car on peut pas comparer un handicap physique comme "pas de bras" avec un handicap psycho comme une phobie : l'une est irréversible et l'autre peut se guérir, justement en poussant le phobique à dépasser sa peur pour se rendre compte qu'il n'a pas à avoir peur.
    Ca marche pas forcément pour tout le monde pareil, et pour toutes les phobies, mais pour l'exemple du théatre, si un timide se rend compte qu'il n'a pas à en avoir peur ben il est "guéri" ou presque. Dans le même ordre d'idée ma soeur avait une sainte horreur des araignées avant de les prendre en photo, maintenant c'est fini ! je la reconnais même plus o_O hihi! Certes on allait pas lui metrte une araignée dans les mains en lui disant "tu vois c'est sympa une ariagnée !!" (quoique si ca se trouve ca marche .. mais ptête pas pour les phobiques maladifs XD)

    Posté par Aurore, 24 mars 2010 à 10:58
  • C'est pas complètement faux, regarde toi:
    Tu es très énervée, et ça t'aiderait beaucoup de tabasser quelques imbéciles.

    Posté par Boulet, 24 mars 2010 à 11:05
  • C'est clair c'est nul!

    Moi j'adore manger du poisson pané et c'est pas pour autant que j'ai plus peur des poissons... des crevettes, des crabes, des algues... euh la mer quoi. Brrrrr.

    Posté par Kraby, 24 mars 2010 à 11:25
  • J'adore particulièrement la 2eme bulle, ce mouvement incontrôlé et violent que nous inspirent les gens parfois (avec le hihihihi qui hérisse). Moi j'aime bien quand Leslie elle calme ses nerfs sur les dames en rose.

    Posté par Kraby, 24 mars 2010 à 11:28
  • RéPONSES

    Clint, Aurore< Merci ça faisait longtemps que je voulais changer de bannière mais ça y est j'ai trouvé, il y aura marqué en gros "C'EST POUR RIRE!!!"

    Boulet < à fond!

    Kraby < très drôle cette analogie, comme quoi!

    Posté par leslie, 24 mars 2010 à 13:51
  • Tu remarqueras, Leslie, que j'ai été sympa et que j'ai pas parlé de l'HUMOUR de la note ( et du blog aussi)
    J'ai un PEU précisé que j'avais compris que c'était un blog "POUR RIRE", comme tu dis.

    J'ai quand même le droit de parler, de dire que je trouve que c'est pas terrible comme "gag", "histoire" ou ce que tu veux.
    J'ai un peu l'impression que faire un blog marrant ça dédouane directement du fait d'être pertinent ou intelligent.
    L'analogie de "pas de bras" à été mal choisie, ça arrive ... Mais, vu que c'est un blog "POUR RIRE" on s'en fout, c'est ça? On peut plus placer que c'est nul?

    M'enfin, c'que j'en dis...

    Posté par Clint, 24 mars 2010 à 16:14
  • Clint < oui mais si tu sais que c'est pour rire pourquoi vouloir y trouver une logique là où mon humour se base souvent sur l'exagération et l'amplification, c'est justement parce que c'est cruel et que ça n'a aucun rapport que ça me fait rire! La pertinence peut se situer dans mon ressenti par contre. Tu comprendras mon agacement car j'avais déjà préciser que l'analogie avec le volley était une blague... Par contre je peux très bien comprendre que mon humour ne te touche pas, tout simplement.

    Posté par leslie, 24 mars 2010 à 16:57
  • PEUT-ÊTRE qu'en fait, si tout les gens qui ont fait du théâtre sont aujourd'hui extravertis, on peut dire aussi que s'ils ont fait du théâtre à la base c'est qu'ils avaient ce caractère extraverti sans s'en rendre compte (c'est difficile à expliquer j'espère que t'as suivi )

    Posté par Florence, 24 mars 2010 à 19:56
  • Je suis pas du genre à commenter pour faire ma chieuse mais là je me dois de réagir
    J'ai toujours été une grande timide à la limite de l'asociale, mais fin troisième, je me suis inscrite au lycée avec l'option théâtre. Grosse maline. J'étais tétanisée au début, mais à coups de 5h par semaine intensives, bah forcément, ça passe. Et pendant trois ans. En plus, les gens de ta classe s'en contrefoutent de ta performance (façon de parler) et pensent plus à la leur, et quand tu t'en rends compte tu déstresses, parce qu'après tout tu joues devant ces gens toutes les semaines. Et après, quand tu passes à l'épreuve du public, BIEN SUR que t'as le trac, t'es terrifiée, mais beaucoup moins. Je crois que ce qui fait la différence avec les autres exemples que tu as cités, c'est que la "thérapie par le théâtre" est progressive, et non-violente.

    Posté par Roxanne, 25 mars 2010 à 11:44
  • Moi j'en fait et je suis juste moins maladroite dans ce que je dit mais je n'ai jamais été timide ...il me semble !

    Posté par Hortense, 25 mars 2010 à 12:46
  • "Je ne connaîtrai pas la peur, car la peur tue l'esprit. La peur est la petite mort qui conduit à l'oblitération totale. J'affronterai ma peur. Je lui permettrai de passer sur moi, au travers de moi. Et lorsqu'elle sera passée, je tournerai mon oeil intérieur sur son chemin. Et là où elle sera passée, il n'y aura plus rien. Rien que moi."

    - Litanie contre la Peur du rituel Bene Gesserit

    C'est pourtant simple :p

    Posté par Allaupi, 25 mars 2010 à 19:48
  • Bonjour

    Je bosse dans une école d'acteurs, et j'ai A-DO-RÉ ce dessin! Me donnes-tu l'autorisation de l'imprimer et l'afficher dans le hall d'accueil?

    Ça m'éviterai d'avoir à expliquer qu'apprendre un métier qui demande énormément d'investissement émotionnel et personnel, c'est tout l'inverse d'une thérapie! Une formation d'acteur pro, c'est un coup à traumatiser à vie n'importe qui d'un peu fragile.
    (je parle pas des ateliers dont le but est de se faire plaisir sur scène)

    Merci

    Posté par Blondin, 26 mars 2010 à 19:11
  • Bonjour

    Je bosse dans une école d'acteurs, et j'ai A-DO-RÉ ce dessin! Me donnes-tu l'autorisation de l'imprimer et l'afficher dans le hall d'accueil?

    Ça m'éviterai d'avoir à expliquer qu'apprendre un métier qui demande énormément d'investissement émotionnel et personnel, c'est tout l'inverse d'une thérapie! Une formation d'acteur pro, c'est un coup à traumatiser à vie n'importe qui d'un peu fragile.
    (je parle pas des ateliers dont le but est de se faire plaisir sur scène)

    Merci

    Posté par Blondin, 26 mars 2010 à 19:16
  • Bonjour

    Je bosse dans une école d'acteurs, et j'ai A-DO-RÉ ce dessin! Me donnes-tu l'autorisation de l'imprimer et l'afficher dans le hall d'accueil?

    Ça m'éviterai d'avoir à expliquer qu'apprendre un métier qui demande énormément d'investissement émotionnel et personnel, c'est tout l'inverse d'une thérapie! Une formation d'acteur pro, c'est un coup à traumatiser à vie n'importe qui d'un peu fragile.
    (je parle pas des ateliers dont le but est de se faire plaisir sur scène)

    Merci

    Posté par Blondin, 26 mars 2010 à 19:32
  • Bonjour

    Je bosse dans une école d'acteurs, et j'ai A-DO-RÉ ce dessin! Me donnes-tu l'autorisation de l'imprimer et l'afficher dans le hall d'accueil?

    Ça m'éviterai d'avoir à expliquer qu'apprendre un métier qui demande énormément d'investissement émotionnel et personnel, c'est tout l'inverse d'une thérapie! Une formation d'acteur pro, c'est un coup à traumatiser à vie n'importe qui d'un peu fragile.
    (je parle pas des ateliers dont le but est de se faire plaisir sur scène)

    Merci

    Posté par Blondin, 26 mars 2010 à 19:57
  • De rien, puis c'est toujours sympa de se ridiculiser un ptit coup, merci.

    Posté par Aurore, 27 mars 2010 à 12:29
  • peut etre que...

    Peut etre que la démarche c est de finir par se sentir bien au sein d un groupe et d arriver par se biais à se produire sur scène... mais ca marche peut etre que lorsque tu n as qu un petit pb de confiance en soi. et pas un complexe à remplir deux fois la france ^^
    mais je suis pas objective: je suis une théatreuse depuis le berceau alors....

    Posté par Norethrud, 27 mars 2010 à 19:27
  • Ben moi, j'avais le vertige, et j'ai fait du parachutisme. Et maintenant ça va mieux, et je fais même de l'alpinisme. Mais bon, je suis assez pour la thérapie électrochoc.

    Posté par Caroline, 27 mars 2010 à 20:48
  • ben moi j'arrive après tout le monde car je découvre seulement le blog mais : 100% d'accord avec la note, qui m'a fait bien rire car: je ressens exactement la même chose !! C'est tellement VRAI !!!

    D'ailleurs, il y a TELLEMENT de gens qui se disent timides sans jamais avoir vraiment ressenti un quart des tourments que provoquent la timidité...

    Ai tenté de soigner le mal par le mal en m'inscrivant à l'atelier théâtre du collège: échec total j'y suis allée 2 fois en rasant les murs et jamais retournée.

    Perso ce qui m'aide: me rendre compte que les gens sont bêtes et ne méritent vraiment pas qu'on se rende malades à cause de ce que ces débiles peuvent bien penser. Une fois le processus enclenché, c'est gagné!

    Posté par mydepin, 31 mars 2010 à 00:45
  • Si, si

    Si, si, ça marche.
    Bouffée par la timidité, ça m'a beaucoup aidé.
    D'abord morte de trac, peu à peu j'ai apprivoisé la scène. En impro je suis toujours un gênée et gauche, mais pour jouer un texte apprit par coeur, je l'fais avec plaisir.

    Posté par fée raille, 02 avril 2010 à 20:10
  • Parfois...

    Ça m'agace: Les gens qui font des notes pour sortir d'énormes conneries.

    Posté par Anonymous, 14 avril 2010 à 11:16
1  2    Dernier »

Poster un commentaire